LES ARCHIVES ET L'ÉTAT CIVIL DES FRANÇAIS À L'ÉTRANGER

Les Archives diplomatiques conservent des documents sur les grands événements historiques hors de France et les registres d’état civil des Français à l’étranger. L’ampleur des fonds et leur répartition sur deux sites (La Courneuve et Nantes) rendent leur abord complexe. Ce guide permet aux généalogistes et historiens de s’y orienter.

Archives diplomatiques : mode d'emploi

UGS : 9782350773421
12,00 €Prix
  • LES ARCHIVES ET L'ÉTAT CIVIL DES FRANÇAIS À L'ÉTRANGER

     

    Si un ouvrage sur les Archives diplomatiques trouve sa place dans une collection intitulée « Guides de généalogie », c’est que l’essor toujours croissant de la généalogie a transformé des milliers de passionnés, désormais le public le plus important des centres d’archives en France, en historiens des familles.

     

    Les Archives diplomatiques font rêver tous les chercheurs : fonds et collections sur des pays lointains, documents conçus au cœur même de tous les grands événements historiques et diplomatiques, registres d’état civil consulaires, si importants pour les généalogistes, car le ministère des Affaires étrangères est en quelque sorte la première mairie de France pour l’état civil des Français nés, mariés ou décédés à l’étranger, etc.

    Maisl’ampleur des fonds conservés et leur répartition sur deux sites (La Courneuve et Nantes) rendent leur abord un peu complexe pour le néophyte. Ce guide du lecteur permettra donc aux généalogistes, plus largement à tous les historiens, de s’y orienter et d’y faire de belles découvertes.

     

    Issues d’un noyau initial de correspondances et de traités classé dès le XVIIe siècle, les Archives du ministère des Affaires étrangères se sont enrichies au fil des siècles par versement régulier des services, séquestres révolutionnaires, achats et dons de papiers privés des diplomates et de leurs familles. Elles rassemblent aujourd’hui non seulement la production de l’administration centrale (conservée sur le site de La Courneuve), mais aussi celle des postes à l’étranger : ambassades et légations, consulats et consulats généraux, centres et instituts culturels (conservée au centre des Archives diplomatiques de Nantes).

     

    Aujourd’hui, ce patrimoine est ouvert librement au public, après 25 ans pour une large partie des fonds, 50 ans pour les documents mettant en cause la vie privée. Il porte aussi bien sur l’histoire de la diplomatie, l’histoire de France et les relations internationales que sur la destinée individuelle des Français établis à l’étranger (dossiers de carrière des agents du ministère depuis le XVIIe siècle, photos, correspondances, registres d’état civil consulaires, le ministère des Affaires étrangères étant en quelque sorte la première mairie de France pour l’état civil des Français nés, mariés ou décédés à l’étranger, etc.).

     

    Ce guide du lecteur aux Archives diplomatiques s’adresse tout particulièrement aux généalogistes, pour leur faire comprendre la structure et la richesse d’un patrimoine souvent méconnu et leur permettre d’y faire de belles découvertes.

  •  

    • Ouvrage coordonné par Agnès Chablat-Beylot, Lionel Chénedé, Isabelle Nathan, Françoise Watel, Archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.