Les femmes de 1750 à nos jours

UGS : 978-2-35077-184-7
15,00 €Prix
  • On lit souvent des propos du genre « La femme au XIXe siècle était 
    comme ci, celle du XVIIIe siècle comme ça… ». Or, il n’y a pas une femme, mais des femmes. Lorsqu’on en parle au singulier, c’est qu’on évoque seulement celle qui a laissé des écrits, publié des mémoires, bref la femme issue de la noblesse ou de la haute bourgeoisie, la femme lettrée, femme de lettres parfois. Comme ces dictionnaires qui mettent des vignettes sur les costumes du Moyen Âge à nos jours et qui ne dessinent que des costumes de cour : les petits écoliers sont persuadés, en toute bonne foi, que leur aïeule portait sous Louis XIV une haute perruque poudrée garnie de perles et de plumes ainsi qu’une vaste robe à cerceaux. Combien de femmes étaient habillées ainsi en réalité ? Une toute petite minorité. La minorité qu’on appelait à la Belle Époque « le monde » ou « la société », comme s’il n’existait rien en dehors d’elle. C’est tout le mérite de cet ouvrage de tenter d’aborder, époque par époque, les différentes conditions féminines. Synthèses et portraits issus de généalogies ou d’interviews se succèdent pour approcher au mieux et de façon très vivante, la multiplicité des parcours. Une approche originale qui permet une véritable compréhension du passé.