Les archives des notaires permettent de remonter un arbre généalogique dans les régions où l’état civil a été détruit ou si vous perdez la piste d’une filiation et que vous ne trouvez ni le lieu d’origine d’un ancêtre ni le lieu de son mariage : en rebondissant d’acte notarié en acte notarié, vous remonter une ascendance aussi efficacement qu'à travers l’état civil ou les registres paroissiaux.

Encore faut-il savoir se repérer dans les fonds notariés et dans ceux qui peuvent en faciliter l’accès (archives de l’enregistrement, du contrôle des actes et de l’insinuation). C’est chose faite avec ce guide : structure pédagogique, schémas de recherche synthétiques, photos couleur explicatives et bien sûr tour d’horizon des derniers développements Internet.

Archives de notaires et généalogie - Nouvelle édition 2020

SKU : 978-2-35077-369-8
12,00 €Prix
  • Autrefois, nos ancêtres passaient devant notaire pour les moindres petits faits de la vie quotidienne : un prêt, même minime, une prise en charge de la belle-mère âgée, un contrat de mariage, même entre indigents, une altercation pour un droit de passage, des remontrances à un fils envisageant une mésalliance, un bail, un petit achat, etc. À travers les actes notariés se dessine le portrait de l’ancêtre : sa position sociale et son évolution, sa bonne ou mauvaise entente avec ses enfants ou ses voisins, la façon dont il a aménagé sa maison, la couleur des robes de son épouse, le nombre et le degré d’usure de ses casseroles, ses outils, les titres des livres qu’il a lus… 

    Par ailleurs, les documents des notaires constituent de précieuses sources de remplacement pour remonter un arbre généalogique dans les régions où l’état civil a été largement détruit par les bombardements des dernières guerres. Ils sont utiles aussi si vous perdez la piste d’une filiation et que vous ne trouvez ni le lieu d’origine d’un ancêtre ni le lieu de son mariage. En rebondissant d’acte notarié en acte notarié, vous pouvez remonter votre ascendance aussi efficacement qu'à travers l’état civil ou les registres paroissiaux.

    Encore faut-il savoir se repérer dans les fonds notariés et dans ceux qui peuvent en faciliter l’accès (archives de l’enregistrement, du contrôle des actes et de l’insinuation). La liste des actes dressés autrefois par les notaires, récapitulée dans une première partie, avec l'intérêt de chacun pour une généalogie, est connue de tous ou presque. Mais aucun ouvrage n’accompagnait jusqu’ici pas à pas le chercheur, chevronné ou néophyte, jusqu'à ce qu’il désire. C’est enfin chose faite avec ce guide : structure pédagogique, schémas de recherche synthétiques, photos couleur explicatives et bien sûr tour d’horizon des derniers développements Internet.