Cadastre et généalogie : Paris et grandes villes

UGS : 978-2-35077-260-8
10,00 €Prix
  • Vous recherchez l’histoire d’une maison au cœur d’une grande ville, la vôtre ou celle de vos ancêtres, ou vous voulez étoffer la généalogie de ceux qui y vivaient ? Les archives du cadastre vont vous être utiles.
    Car c’est par le cadastre qu’il faut commencer les recherches sur le passé des maisons et les biens des vos aïeux. Datant au mieux de 1808, au plus tard des années 1840, il montre des plans des bâtiments que vous pouvez comparer à ceux d’aujourd’hui grâce aux relevés contemporains, il indique à quand remontent les modifications du bâti (ajouts, transformations ou destructions), il fait le lien entre l’habitation et ses propriétaires, il permet de rebondir vers d’autres fonds et de prolonger la recherche sur plusieurs siècles grâce aux documents notariés.
    Du côté de la généalogie et des biographies, le généalogiste a sous les yeux, dans les matrices cadastrales des grandes villes de province, en une page et pour chacun de ses ancêtres propriétaires, toute une vie d’acquisitions : sont-ils nés pauvres et morts riches ou vice-versa ? Le cadastre offre sur les ancêtres une vue synthétique qui s’inscrit dans la durée.

    Mais, en milieu urbain, chaque parcelle dessinée au sol peut compter plusieurs étages et plusieurs propriétaires différents. Les plus grandes villes ont absorbé des communes limitrophes, leurs contours se sont modifiés depuis la création du cadastre, ce qui complique les recherches. À Paris, cas extrême, l’administration avait même renoncé au XIXe siècle à établir des plans parcellaires et des matrices cadastrales, en reculant devant l’ampleur de la tâche. 
    Par ailleurs, les rues ont été fréquemment transformées, supprimées, raccourcies, prolongées ou modifiées dans leur tracé, avec des noms parfois changés plus d’une dizaine de fois en deux cents ans. La numérotation des maisons a connu les mêmes bouleversements. L’identification d’une adresse ancienne pose donc davantage de difficultés qu’ailleurs et la localisation d’une adresse actuelle sur un plan napoléonien aussi. Le processus général de recherche dans le cadastre, déjà abordé dans un ouvrage précédent (Utiliser le cadastre en généalogie), présente pour ces zones très urbanisées et denses des spécificités et des écueils qu’on ne rencontre pas dans les communes de plus petite taille.