Cet Atlas des noms de famille fournit des cartes de localisation et l’étymologie des noms les plus portés ou les plus connus. Surtout, il explique comment les patronymes se sont formés, quelles sont leurs caractéristiques régionales, leurs déformations orthographiques au fil des siècles, combien de noms se sont déjà éteints ou vont prochainement disparaître, comment ils migrent, comment il faut les analyser pour les comprendre…

Atlas des noms de famille en France

UGS : 978-2-35077-253-0
14,90 €Prix
  • On ne choisit ni son prénom ni son nom de famille, on les reçoit. Mais si le prénom vient au monde avec nous, le nom est vieux de 800 ans. Il nous rattache à une histoire familiale, à des récits des origines parfois fantasmés, il est plus ou moins facile à porter… 
    Dans tous les cas, les patronymes ont un sens précis, ils ne sont pas de simples associations de sonorités. Ce sens nous semble parfois limpide (Petit, Legrand, Meunier...), mais peut être trompeur ou indéchiffrable au premier coup d’œil. Comment faire alors pour trouver la signification ?
    Cet Atlas des noms de famille fournit des cartes de localisation et l’étymologie des noms les plus portés ou les plus connus. Surtout, il explique comment les patronymes se sont formés, quelles sont leurs caractéristiques régionales, leurs déformations orthographiques au fil des siècles, combien de noms se sont déjà éteints ou vont prochainement disparaître, comment ils migrent, comment il faut les analyser pour les comprendre… le tout avec des centaines d’anecdotes sur les noms les plus incroyables, les transformations les plus inattendues, les traductions pratiquées autrefois près des frontières, les changements de noms demandés, les patronymes qui sont devenus des prénoms ou bien des noms communs, les mythes les plus fréquents, notamment autour des noms nobles et de la particule... jusqu’à la façon dont chacun d’entre nous peut vivre, bien ou mal, avec le nom qu’il a reçu… Bref, le curieux découvrira avec plaisir et amusement les subtilités des patronymes, tandis que le chercheur qui veut étudier la signification du sien découvrira comment faire.